Comment créer une audience sur GA4 ?

La nouvelle version de Google Analytics (GA4) nous propose une interface de création d’audience très avancée en proposant des nouveautés très intéressantes.

Parmi ces nouveautés, l’utilisation de l’intelligence artificielle afin de définir des audiences prédictives. Cette nouveauté permet de faire des projections en fonction du comportement des utilisateurs. Ces audiences pourront par la suite être utilisées sur Google Ads par exemple afin de faire du remarketing. Cependant, afin de pouvoir utiliser cette fonctionnalité, certaines conditions sont à respecter.  Comme autres nouveautés, nous avons l’export automatique des audiences dans Google Ads ou encore l’ajout de contraintes de temps dans la création d’audience.

Afin de vous montrer plus en détails certaines de ces nouveautés, nous allons voir comment créer une audience dans GA4.

Pour commencer, il suffit de vous rendre dans le rapport Audiences et de cliquer sur Nouvelle audience.

Une fois arrivée dans l’interface de création d’audience, vous avez le choix entre créer votre audience à partir de zéro ou de vous baser sur un modèle.

Afin d’explorer les fonctionnalités que propose l’interface, nous allons créer une audience à partir de zéro.

En cliquant sur la première option, nous arrivons sur cette interface qui nous permet de rédiger une description de notre audience et de lui ajouter plusieurs conditions ainsi qu’une durée de validité.

Parmi les conditions, vous avez le choix entre des dimensions, des statistiques ainsi que des évènements automatiques ou enregistrés.

Après avoir ajouté une première condition, l’aperçu du résumé vous permettra de voir combien de personnes représentent votre audience. Vous pouvez également ajouter de nouvelles conditions, ajouter un groupe de condition ou encore exclure un type d’utilisateur.

Vous pouvez également créer des audiences en vous basant sur une ou plusieurs séquences de votre choix

Lorsque vous créez une audience en vous basant sur des séquences, vous pourrez désormais activer une contrainte de temps afin de déterminer un délai d’action précis.

Une fois nos conditions ou nos séquences ajoutées, il ne faudra pas oublier de choisir la portée de la condition pour chacune d’entre elles : sur l’ensemble de la session, dans la même session ou dans un même événement. 

Avant d’enregistrer votre audience, vous avez également la possibilité d’enregistrer un événement (pour en savoir plus sur les événements sur Google Analytics 4, c’est par ici) à chaque fois qu’un utilisateur deviendra membre de votre audience.

Une fois terminée, cliquez sur Enregistrer en haut à droite afin de valider votre audience. Vos audiences apparaîtront désormais sous forme de liste dans votre rapport d’Audiences.

Vous avez un aperçu du nombre d’utilisateurs qu’elles contiennent ainsi que leurs variations en pourcentage par rapport à la période précédente.

En cliquant sur une audience, un rapport détaillé s’ouvre avec différentes informations concernant sa composition et son évolution.

Et voilà, vous venez de créer votre audience sur Google Analytics 4. Comme vous avez pu le constater, GA4 nous propose une nouvelle interface très simple d’utilisation avec des fonctionnalités très intéressantes.

Si vous souhaitez être accompagné sur tous les sujets liés à l’analytics, n’hésitez pas à nous contacter.

La CNIL interdit Google Analytics en France !

La nouvelle vient de tomber dans le monde de la web analytics, suite à une décision du conseil d’état la CNIL clarifie ses positions sur les outils de web analytics et interdit désormais l’outil Google Analytics sans le consentement explicite de l’utilisateur.

Nous vous en avions déjà parlé il était possible de configurer Google Analytics sans le consentement explicite de l’utilisateur, il suffisait de paramètrer techniquement le tag suivant une série de paramètres précis (voir l’article de 2017 sur le sujet).

Mais la CNIL vient de mettre à jour ses règles et d’ajouter :

Les règles pour bénéficier de l’exception de consentement :

  • avoir une finalité strictement limitée à la seule mesure de l’audience du site ou de l’application (mesure des performances, détection de problèmes de navigation, optimisation des performances techniques ou de son ergonomie, estimation de la puissance des serveurs nécessaires, analyse des contenus consulté), pour le compte exclusif de l’éditeur ;
  • ne pas permettre le suivi global de la navigation de la personne utilisant différentes applications ou naviguant sur différents sites web ;
  • servir uniquement à produire des données statistiques anonymes ;
  • ne pas conduire à un recoupement des données avec d’autres traitements ou à ce que les données soient transmises à des tiers.

L’ajout des mentions « pour le compte exclusif de l’éditeur » et « que les données soient transmises à des tiers » rendent incompatible l’utilisation de Google Analytics dans sa version gratuite comme payante (Google Analytics 360) car Google réutilise vos données pour l’amélioration de ses services et il n’est pas possible de désactiver totalement cette fonctionnalité.

Juge

À qui s’appliquent ces règles ?

Les règles s’appliquent à tous les éditeurs de site et d’application mobile en France.

Cette nouvelle réglementation vient restreindre l’utilisation de Google Analytics mais également des outils d’A/B test qui jusqu’alors bénéficiaient d’une exemption de consentement.

Quelles sont les conséquences :

marge

  • À partir d’avril 2021 vous ne pourrez plus déclencher Google Analytics sans le consentement explicite de l’internaute (clic sur le bouton accepter)
  • Vous ne pouvez plus considérer la poursuite de la navigation comme un consentement implicite
  • Vous ne pouvez pas interdir l’accès au contenu sous réserve d’acceptation des cookies (Cookie Wall)
  • Vous ne pouvez A/B tester que les utilisateurs ayant consenti aux A/B test

La conséquence majeure sera surtout une baisse du trafic mesuré par Google Analytics, les dernières études en terme d’acceptation des cookies nous montrent une baisse estimée de 20 à 30% du trafic mesuré par Google analytics.

Comment se mettre en conformité :

homer central

Si vous ne l’avez pas déjà fait il est primordial d’installer une CMP (Consent Management Plateforme), un CMP est plus qu’un simple outil permettant de déployer une bannière cookie mais bien une plateforme permettant de stocker les preuves de consentement utilisateurs pouvant être demandées en cas de contrôle.

Il faut limiter le déploiement de Google Analytics aux seules personnes ayant exprimé leur consentement, nous vous conseillons de mettre en place une deuxième solution non soumise au consentement afin de récolter une donnée exhaustive de vos sources de trafic et ainsi vous permettre de garder une vue globale de la performance de vos leviers d’acquisition.

Quels sont les outils ne nécessitant pas de consentement préalable de l’utilisateur

matomo et At internet

Les outils de mesure d’audience ne nécessitant pas le consentement préalable de l’utilisateurs ne sont pas nombreuses sur le marché, chez meet your data nous en utilisons et vous en proposons 2 :

Que vous utilisiez l’une ou l’autre il faudra tout de même respecter le refus de l’internaute et nous pouvons évidement transférer votre plan de marquage ainsi que l’historique de vos données Google Analytics sur l’une ou l’autre solution.

Cela annonce-t-il la fin de Google Analytics ?

end of the world

Non et heureusement, Google Analytics reste un outil formidable et offrant des possibilités inégalées (voir notre article sur la version 4 de Google Analytics). Il vous faudra simplement considérer ce biais d’analyse à toutes vos analyses réalisées sur Google Analytics, la mise en place d’un outil non soumis au consentement en parallèle de Google analytics est vivement conseillée afin d’avoir des données exhaustives sur vos leviers d’acquisition.

Nous espérons une réponse de Google dans les prochains mois afin de clarifier sa position sur la mise en conformité avec les exigences européennes.

Tout savoir sur les événements dans GA4

Nous le savons, Google Analytics vient de sortir sa nouvelle version (Google Analytics 4) et de nombreux changements sont à constater. Dans cet article, nous étudierons la façon dont sont traités les événements dans GA4 par rapport à l’ancienne version (Universal Analytics).

La structure des événements

Les événements d’Universal Analytics n’étaient visibles que dans le rapport [Comportement > Événements]. La structure des événements côté GA4 est bien plus flexible qu’avant, et relève d’une tout autre importance car la quasi-totalité des rapports dans GA4 sont basés sur ces événements.

En effet, les événements sont l’essence même de l’architecture de la donnée. Terminée donc la notion de pageview au sens « page vue », le pageview devient un événement, au même titre qu’un clic sur le menu ou qu’un envoi de formulaire. D’ailleurs, ce phénomène entraîne l’abandon de certains KPI tels que les pages/session ou encore le taux de rebond (nous parlerons désormais de taux d’engagement, comme nous vous l’expliquions dans un précédent article).

Aussi, une grande différence entre les événements d’Universal Analytics et ceux de GA4 vient de leur structure: nous avions un système de « Catégorie/Action/Label » dans Universal Analytics, désormais nous avons juste un événement côté GA4 (exemple : add_to_cart). Cependant, à cet événement, nous allons pouvoir ajouter des paramètres, pour l’étoffer un peu (nous pouvons imaginer un événement add_to_cart avec des paramètres permettant de remonter le type d’ajout au panier ou encore le type d’utilisateurs ayant effectué l’ajout). Un événement peut se voir attribuer 25 paramètres au total.

Voici comment l’implémentation évolue entre les 2 versions :

Ci-dessous la « correspondance » Universal Analytics versus la nouvelle configuration GA4

Vous constaterez donc que les possibilités d’attributs d’événements sont plus nombreuses pour GA4 car chaque event_name peut contenir jusqu’à 25 paramètres associés.

Les différents types d’événement

Google Analytics 4 propose 4 grandes catégories (ou façons) pour remonter les événements:

  • Les événements collectés automatiquement ne nécessitant pas de coder spécifiquement sur votre site, en plus du script de suivi de base;
  • Ceux directement prévus par Google Analytics, ils ne nécessitent qu’une activation dans l’interface Google Analytics, ils s’activent dans vos flux de données (web uniquement), nous vous en parlions récemment
  • Les événements envoyés grâce à des scripts directement dans le code, déclenchés au clic sur des boutons ou au chargement de certains éléments notamment (la façon la plus pérenne de remonter les événements, déjà utilisée sur l’ancienne version de Google Analytics). Ici les possibilités sont infinies et les personnalisations très poussées;
  • Les événements créés dans l’interface Google Analytics, permettant de créer un événement tiers, grâce à des événements existants;

Découvrons en détails ces 4 catégories :

Les événements collectés automatiquement

Toute une liste d’événements sont pré-enregistrés dès lors que le script Google Analytics est présent sur votre site web (que ce soit via gtag.js ou via Google Tag Manager) et vous trouverez l’exhaustivité des événements directement sur la documentation Google. Ces événements possèdent des paramètres plus ou moins précis et ils ne répondent pas toujours à ce que nous souhaitons mesurer dans Google Analytics, d’où l’importance des événements personnalisés et des événements créés dans l’interface.

Les événements collectés directement par GA4 (pour vos flux de données Web)

Pour les activer il suffit de les cocher dans le flux de données associés pour que ces événements remontent. Cela concerne les événements du type scroll, téléchargements de fichiers, visionnages de vidéo, clics sortants du site ou encore la recherche interne (ce dernier nécessite peut-être un paramétrage supplémentaire si le paramètre de requête de votre site web est particulier).

Mesures Améliorées GA4

Les événements personnalisés

Dans cette partie, le paramétrage des événements nécessite une intervention IT dans le cadre de l’ajout de scripts dans le code directement. L’avantage est que ce sont des événements plus précis qui permettent de répondre à des questions propres à votre activité et à vos besoins.

Google propose une nomenclature à respecter pour que le paramétrage soit le plus précis et que ces événements deviennent une norme pour tous les possesseurs de comptes Analytics. Vous trouverez ici la nomenclature proposée par Google, elle est segmentée selon votre secteur d’activité (toutes les propriétés, vente au détail/e-commerce, emplois/formations, voyages et jeux).

Il est cependant tout à fait possible de créer des événements de toute pièce, sans forcément respecter la nomenclature vue précédemment, même si Google préconise dans un premier temps de suivre cette nomenclature mais il se peut tout à fait que l’événement que vous souhaitez récupérer ne fasse pas partie de la liste établie par Google.

Un point d’attention : le nombre de paramètres associé à un événement est de 25 maximum et le nombre d’événements collectés sont au nombre de 500 maximums (hors événements de mesures améliorés vus précédemment).

Les événements créés dans l’interface Google Analytics directement

Enfin, tous les événements vus ci-dessus peuvent être associés pour créer un événement tiers, comme sur l’exemple ci-dessous:

événements créés

Ici, je viens de créer un événement basé sur deux événements existants: si mon événement item_category est égal à Jouet et que l’item_brand de ce jouet est Lego, alors je crée un événement nommé « jouet_lego »

Nous pouvons ainsi imaginer des centaines de combinaisons et de possibilités.

OK, et le E-commerce dans tout cela ?

Côté implémentation, la méthode reste sensiblement la même que pour l’implémentation e-commerce d’Universal Analytics. Seules les noms de variables changent (nous ne parlerons plus de product mais d’item). N’oubliez pas que dans l’événement e-commerce, la devise doit être renseignée (ex. EUR) sinon aucune remontée ne sera possible alors que dans l’ancienne version, la devise n’était pas requise pour assurer les remontées. Dans analytics, c’est l’onglet « Monétisation » qui est concerné (auparavant « Conversions »).

Par ailleurs, les événements collectés auparavant peuvent être considérés comme des conversions. Pour ce faire, c’est simplement grâce à une case cochée « marquer comme conversion ». En activant ce paramètre, l’événement devient une conversion et peut être exploitée dans des rapports afin d’y créer des entonnoirs personnalisés (pour en savoir plus sur la création de rapport dans GA4 grâce au centre d’analyse, je vous invite à lire cet article détaillé à ce sujet). Cette fonctionnalité permet de remplacer la fonctionnalité ‘ »objectifs » de la précédente version de GA.

conversion GA4

J’espère que les événements dans GA4 n’ont plus de secrets pour vous, et l’équipe Meet your data reste à votre écoute pour des renseignements sur ces sujets analytics !

Le centre d’analyse dans Google Analytics 4

Le centre d’analyse dans Google Analytics 4

Vous n’avez pas pu passer à côté, la nouvelle version de Google Analytics 4 est disponible et les changements sont nombreux et profonds. Parmi eux, on compte la mise en avant du centre d’analyse. Dans Universal analytics, les rapports type entonnoir étaient standards, là où GA 4 permet de créer des rapports de manière très flexible, à l’image Google Data Studio. En effet, pour ceux d’entre vous qui êtes familiers avec l’outil, il est difficile de ne pas faire le rapprochement quand on voit la possibilité d’appliquer des segments, dimensions, statistiques, événements pour créer les rapports sur-mesure.

Chaque rapport peut être enregistré, partagé aux autres utilisateurs de la propriété. A l’image d’un Google drive, une galerie de modèles est également disponible pour les plus novices qui souhaitent être guidés. Les rapports créés peuvent comporter plusieurs onglets, avec par exemple, une dimension qui change, ou un segment appliqué différent. On comprend donc qu’un arbitrage a été fait entre Universal Analytics et GA 4 avec moins de rapports standards au profit du centre d’analyse qui constitue un outil puissant pour générer des rapports pertinents qui vont s’adapter aux besoins de chacun. 

Par ailleurs, Google Analytics 4 se veut bien plus inclusif par rapport aux différents types de business qui peuvent exister (et coexister) sur un site web. C’est pourquoi nous avons désormais un rapport “Monétisation” au lieu du e-commerce auparavant, qui regroupe à la fois des transactions, mais également les revenus générés par les emplacements publicitaires comme pour un site de contenu par exemple.

Cette logique de prise en compte des différents objectifs que peuvent avoir les sites web se retrouve également dans les rapports de centre d’analyse où désormais, nous n’avons plus les rapports de conversion e-commerce avancé, tel que “Comportement d’achat”, “Comportement du processus de paiement” qui étaient axés e-commerce classique. Si votre site web est un site B to B avec un formulaire de contact par exemple, la flexibilité de création des rapports vous permet d’adapter un entonnoir avec des main steps complètement personnalisables. Toutefois, si votre site fait partie de ces e-commerce classiques pour lesquels ces anciens rapports étaient tout à fait pertinents, rien de vous empêche de reproduire ces anciens rapports via le centre d’analyse de Google Analytics 4 ! Un exemple avec l’ancien rapport Comportement processus de paiement :

Comportement du processus de paiement GA4

 

Il en va de même pour les achats dits impliquants. En effet, on ne peut pas imaginer acheter une voiture, un vélo, une robe de mariée dès la première visite effectuée sur un site. Généralement, l’utilisateur a besoin de plusieurs passages sur votre site pour parvenir à une décision d’achat, avec un délai plus ou moins long entre chacune. Avec Universal Analytics, le paradigme de la session était extrêmement présent et de lui découlaient la plupart des rapports. Cela ne vous a pas échappé, le scope session est bien moins utilisé avec Google Analytics 4, ce qui laisse place aux secteurs pour lesquels l’utilisateur a besoin de plusieurs passages sur un site avant de se décider. En effet, dans le rapport Centre d’analyse, il vous est possible de construire des funnels de nurturing avec la première session et les suivantes, de mesurer le temps écoulé, soit le délai entre chacune et affiner votre connaissance sur le lifecycle de l’utilisateur et sur le processus décisionnel par rapport à vos produits.
A partir de ces connaissances, vous pouvez affiner vos campagnes, notamment de retargeting et cibler les personnes au bon moment pour amener l’utilisateur à la conversion. 

Le centre d’analyse permet également d’autres mises en forme de données, telles que le “trended funnel” qui permet de voir l’évolution de chaque étape d’un funnel par exemple. Cette variante de l’histogramme classique offre un angle moins figé de l’évolution de chaque étape.

 

Trended funnel Google Analytics 4

 

Une autre possibilité qu’offrent les entonnoirs, est de faire apparaître les événements réalisés par les utilisateurs lors de la perdition à chaque étape. Ainsi, vous pouvez affiner vos connaissances sur les raisons qui dissuadent les utilisateurs de poursuivre les actions prévues. 

 

Personnaliser des entonnoirs Google analytics 4

Le rapport flux de comportement qui n’est désormais plus dans les rapports standards avec Google Analytics 4 peut également être reproduit avec les rapports du centre d’analyse, avec encore une fois, plus de flexibilité et de personnalisation. En effet, comme dans la version précédente, on peut créer des chemins basés sur des pages et des évènements. La nouvelle version de Google Analytics permet de choisir le type de données affichées à chaque étape et donc créer des rapports de suivi sur-mesure selon vos objectifs. 

 

Flux de comportement Google Analytics 4

 

Vous l’aurez compris, le centre d’analyse de Google Analytics 4 offre des possibilités multiples qui s’adaptent réellement à vos besoins là où avec Universal Analytics de nombreux rapports standards existent mais leur exploitation était limitée. Nous avons mis en avant les nombreux avantages que cela comporte, mais il faut être conscients que cela passe par une montée en compétences dans la compréhension, l’agrégation des données et l’analyse statistique, le passage de la certification Google Analytics est un premier pas utile pour cela.

Chez Meet Your Data nous pouvons vous accompagner dans la mise en place de Google Analytics 4 mais aussi dans la construction de vos rapports et leur analyse, n’hésitez pas à nous contacter pour nous partager vos besoins.

Google Analytics 4: l’apparition du taux d’engagement signe-t-elle la mort du taux de rebond?

Le titre de cet article vous a peut-être fait bondir car le taux de rebond est un indicateur incontournable en 2020 pour mesurer la qualité du trafic. Mais 2021 arrivant à grands pas, on vous explique pourquoi il ne sert à rien de paniquer. Google Analytics 4 vous permet de mesurer plus précisément la qualité de votre trafic grâce au taux d’engagement (tout en supprimant le taux de rebond).

Vous n’êtes pas sans savoir que Google a annoncé une nouvelle version de Google Analytics, tant sur la collecte de données que sur leurs représentations. Ce nouveau Google Analytics, appelé Google Analytics 4 succède à Universal Analytics et change de paradigme sur beaucoup de sujets. Dans cet article, nous aborderons la question de l’engagement (et a fortiori du rebond), notion nouvelle et révolutionnaire dans le Google Analytics des temps modernes. 

Le premier changement majeur dans l’analyse de la qualité du trafic est la disparition du taux de rebond. En effet, cet indicateur très utilisé sur Universal Analytics concentre des frustrations et des mécontentements car il est imparfait. Si un utilisateur consulte une page d’un site pendant 15 minutes puis part, il est comptabilisé par défaut comme un rebond alors même qu’il a potentiellement lu cette page. Ceci engendre des taux de rebond très élevés pour les sites de contenus ou pour les blogs. Le taux de rebond est alors de 100% et le temps moyen passé sur la page reste à 0 seconde. Cela s’explique par l’incapacité d’Universal Analytics à savoir quand exactement l’utilisateur a quitté la page. 

Cela change désormais puisque des mesures améliorées sont disponibles dans Google Analytics 4 et permettent de suivre l’utilisateur sur les pages. Ces mesures améliorées viennent enrichir le tracking de l’utilisateur et ainsi éviter de comptabiliser des utilisateurs engagés comme des rebonds:

  • Pages vues: Une mesure est effectuée lorsque l’utilisateur voit une page, rien de bien original par rapport à Universal Analytics. La nouveauté vient de la possibilité désormais de choisir le changement de pages selon les événements de l’historique du navigateur et plus uniquement d’un réel rechargement de la page. C’est un gros avantage pour les sites en AJAX par exemple sur lesquels le changement de page pour l’utilisateur n’entraîne pas forcément un rechargement de la page d’un point de vue technique.
  • Défilements: Une mesure est effectuée lorsque l’utilisateur atteint le bas d’une page. On utilise également volontiers la notion de scroll de la page.
  • Clics sortants: Une mesure est effectuée lorsque l’utilisateur clique sur un lien menant à un site ayant un nom de domaine différent du site sur lequel il se trouve. 
  • Recherche sur le site: Une mesure est effectuée lorsque l’utilisateur exécute une recherche sur le moteur interne du site. Cette fonctionnalité existait déjà sur Universal Analytics mais n’était pas paramétrée par défaut. De plus, Google s’étant rendu compte que la plupart des moteurs utilisaient les mêmes paramètres de requête, il installe par défaut une liste de paramètres courants sur les sites internet. 
  • Engagement avec des vidéos: Une mesure est effectuée lorsque l’utilisateur visionne complètement ou partiellement une vidéo Youtube présente sur le site. 
  • Téléchargements de fichiers: Une mesure est effectuée lorsque l’utilisateur télécharge un fichier à partir du site. Cela s’applique aux liens associés à une extension courante de fichiers (pdf, docx, zip etc..)

Vous pouvez configurer ces mesures directement sur votre interface Google Analytics 4 dans la partie Admin > Flux de données > Détails du flux Web > Mesures améliorées. Aussi, d’autres mesures personnalisées sont possibles en plus de ces standards offerts par Google Analytics.

Ces nouvelles mesures permettent de mieux tracker l’utilisateur et permettent à Google Analytics de mieux évaluer le temps passé sur une page lorsque l’utilisateur n’en visite qu’une au cours de sa session. 

On découvre ainsi de nouveaux indicateurs, plus précis, grâce à ces nouvelles mesures. Le nombre de sessions avec engagement par exemple, qui est le nombre de sessions ayant duré plus de 10 secondes, ayant donné lieu à un événement de conversion, ou ayant donné lieu à au moins 2 pages vues. De cela découle ainsi l’indicateur du taux d’engagement qui donne la part des sessions avec engagement sur la totalité des sessions. Google troque donc un indicateur négatif, le taux de rebond, contre un indicateur positif. Mais au fond, le taux d’engagement de Google Analytics 4 est inversement proportionnel au taux de rebond d’Universal Analytics. La différence est que sur Google Analytics 4, il est plus facile de tracker les interactions de l’utilisateur sur les pages et donc l’indicateur du taux d’engagement est beaucoup plus précis et fiable.

Cette nouvelle notion d’engagement offre une multitude de nouveaux indicateurs:

  • La durée d’engagement moyenne par session: Elle peut être assimilée à la durée moyenne des sessions d’Universal Analytics.
  • La durée d’engagement moyenne: La fin du modèle basé sur la session d’Universal Analytics (Google Analytics 4 se basent sur des événements plutôt que sur des sessions) permet l’apparition d’une statistique sur la durée d’engagement par utilisateur.
  • Taux d’engagement: Comme nous l’avons évoqué plus haut, il s’agit de la part des sessions avec engagement sur la totalité des sessions
  • Session avec engagement par utilisateur: Elle peut être assimilée au nombre de sessions par utilisateur d’Universal Analytics, même si cet indicateur Google Analytics 4 ne prend en compte que les sessions avec engagement, il est donc plus qualitatif.

Cet article vous a permis de découvrir les nouveautés sur l’engagement dans Google Analytics 4. Cette nouvelle version de Google Analytics est une véritable révolution dans la web analyse et notre blog est agrémenté de multitudes d’articles pour vous expliquer au mieux les changements opérés dans le cadre du passage d’Universal Analytics à Google Analytics 4, je vous invite à les consulter.

Si vous souhaitez vous faire aider dans la configuration de votre compte Google Analytics, n’hésitez pas à nous contacter.

GA4 : La nouvelle version de Google Analytics

Google Analytics 4 (ou GA4) est une toute nouvelle version de Google Analytics. L’avantage principal de GA4 est qu’il fournit une meilleure représentation et visualisation du comportement des utilisateurs et permet de passer moins de temps à collecter et agréger les données.

Google fait de gros investissements sur le GA4. Il était auparavant connu sous le nom de « App + Web » beta mais il est maintenant appliqué par défaut lorsque vous créez une nouvelle propriété et remplacera bientôt Universal Analytics.

D’où vient le GA4 ?

Si vous suivez Google Analytics depuis un certain temps, vous vous souviendrez qu’il y a eu deux révisions majeures de la plateforme depuis son acquisition : 

2009 : Transition d’Urchin vers Google Analytics classique (ga.js)

2013 : Transition de Google Analytics classique à Universal Analytics (analytics.js)

Aujourd’hui, nous sommes au milieu d’une troisième réforme majeure de Universal Analytics à Google Analytics 4, ce qui en fait la quatrième version.

Google Analytics 4 est en cours de développement depuis la sortie initiale de « Google Analytics for Firebase » en 2017 et une version bêta a été publiée en juillet 2019 sous le nom « App + Web Properties ».

Ce qu’il faut retenir sur GA4 :

Google a déployé de nombreuses mises à jour avec la version 4, mais la différence majeure entre GA4 et les anciennes versions de Google Analytics est le modèle de données piloté par les événements. Au début de la webanalyse, les sites web étaient composés de pages qui se chargeaient à chaque fois qu’elles étaient consultées. Puis sont apparues les applications mobiles et les applications à page unique et les concepts de pages vues et de sessions ne s’appliquent plus toujours. Cependant, le concept de “vue” de la page est utilisé pour calculer le taux de rebond, le temps passé sur le site, le temps passé sur la page, le nombre de pages par session et plus encore. On est donc rapidement limités lorsque l’on cherche à transposer ces indicateurs à des applications par exemple.

Les analystes d’applications mobiles ont résolu ce problème en écartant l’idée que la composante fondamentale d’une session est une vue de page et en la remplaçant par un système flexible d’événements, de paramètres et de propriétés d’utilisateur. Ces nouveaux concepts peuvent être appliqués avec souplesse à toute nouvelle application, mais ils peuvent également être appliqués à un site web traditionnel. 

Ce modèle basé sur les données événementielles est au cœur de GA4. Cette approche testée et éprouvée existe depuis des années mais a rarement été appliquée aux sites web traditionnels avant l’arrivée du GA4.

Quels sont les avantages de Google Analytics 4 ?

Le GA4 présente de nombreux avantages et ce que vous soyez analyste, chargé de marketing ou développeur.

Pour les analystes :

  • La notion de roll-up : si vous êtes un analyste qui gère à la fois des sites web et des applications mobiles, vous aurez enfin la possibilité de rassembler vos données sur le web et les mobiles.  Cette fonction est bien plus puissante que les propriétés de synthèse que vous avez pu utiliser dans le passé car les données issues de chaques plateformes utilisent le même schéma.
  • Centre d’analyse : même si vous ne gérez pas d’application mobile, vous remarquerez que GA4 est un outil d’analyse beaucoup plus puissant que les versions précédentes de Google Analytics. En effet, les rapports « Analysis Hub » qui étaient auparavant réservés aux utilisateurs de GA360 sont désormais disponibles gratuitement et ils ont été améliorés afin que vous puissiez facilement explorer les données, créer des entonnoirs de conversion personnalisés, comparer des segments et effectuer des analyses de parcours. L’exportation BigQuery est désormais accessible à l’ensemble des utilisateurs qui peuvent désormais accéder à leurs données brutes pour les joindre à d’autres sources ou y effectuer des requêtes SQL.

Pour les chargés de marketing :

  • Suivi de segments comportementaux d’utilisateurs et abandons : Le GA4 permet de regrouper les utilisateurs en fonction de la probabilité qu’ils effectuent un achat dans les 7 jours à venir. Cette méthode exploite le comportement de votre site web de first-party pour générer des prédictions basées sur vos données.  
  • Nouvelles mesures de l’engagement : si votre objectif est d’inciter les utilisateurs à s’intéresser à votre site ou à votre application, il est important de savoir quels utilisateurs s’intéressent à votre contenu en lisant des articles, en scrollant les pages, en regardant des vidéos, etc. GA4 lance une nouvelle méthode innovante pour vous aider à suivre l’engagement des utilisateurs et abandonne le concept de taux de rebond.
  • Attribution des campagnes multiplateformes : si vous gérez à la fois des sites web et des applications mobiles, la capacité à véritablement rassembler les données signifie que l’attribution de votre campagne et les publics que vous créez seront enfin suffisamment intelligents pour prendre en compte tous les points de contact de l’utilisateur avec votre marque, quelle que soit la plate-forme.

Pour les développeurs et équipes techniques chargées des configurations :

  • Suivi des interactions améliorées : si vous utilisez GA4 sur un site web, la plupart des interactions qui nécessitent un suivi à l’aide de javascript personnalisé sont intégrées dans l’outil : le tracking du scroll, la lecture de vidéos, ou les clics sur les liens de sortie, peuvent être activés automatiquement via un bouton.
  • Fonction de debug : GA4 dispose d’un rapport intégré, « DebugView », qui permet d’isoler les données en temps réel provenant de votre appareil de test pendant vos recettes.

Attention, la migration vers GA4 est complexe. Malgré tous les avantages du GA4, les analystes et les spécialistes du marketing qui connaissent bien les anciennes versions de Google Analytics auront probablement du mal à migrer vers le GA4. En effet, cette nouvelle version est une restructuration complète du Google Analytics avec lequel vous êtes familiers. De nombreux rapports par défaut ne sont plus présents. Les dimensions et métriques populaires telles que « moyen » et « rebond » n’existent plus. Le processus d’implémentation et d’ajout de balises est également très différent.

Les configurations à réaliser sont plus complexes que celles pour la migration de Classic GA vers Universal Analytics, que vous avez probablement effectuée en 2013. Les avantages du passage vers GA4 sont nombreux mais il est important de s’attendre à ce qu’une telle migration prenne du temps.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez être accompagné dans cette migration.