La CNIL interdit Google Analytics en France !

par Déc 17, 2020Analytics, Google Analytics 360, Google Analytics 4, Google Universal Analytics0 commentaires

La nouvelle vient de tomber dans le monde de la web analytics, suite à une décision du conseil d’état la CNIL clarifie ses positions sur les outils de web analytics et interdit désormais l’outil Google Analytics sans le consentement explicite de l’utilisateur.

Nous vous en avions déjà parlé il était possible de configurer Google Analytics sans le consentement explicite de l’utilisateur, il suffisait de paramètrer techniquement le tag suivant une série de paramètres précis (voir l’article de 2017 sur le sujet).

Mais la CNIL vient de mettre à jour ses règles et d’ajouter :

Les règles pour bénéficier de l’exception de consentement :

  • avoir une finalité strictement limitée à la seule mesure de l’audience du site ou de l’application (mesure des performances, détection de problèmes de navigation, optimisation des performances techniques ou de son ergonomie, estimation de la puissance des serveurs nécessaires, analyse des contenus consulté), pour le compte exclusif de l’éditeur ;
  • ne pas permettre le suivi global de la navigation de la personne utilisant différentes applications ou naviguant sur différents sites web ;
  • servir uniquement à produire des données statistiques anonymes ;
  • ne pas conduire à un recoupement des données avec d’autres traitements ou à ce que les données soient transmises à des tiers.

L’ajout des mentions « pour le compte exclusif de l’éditeur » et « que les données soient transmises à des tiers » rendent incompatible l’utilisation de Google Analytics dans sa version gratuite comme payante (Google Analytics 360) car Google réutilise vos données pour l’amélioration de ses services et il n’est pas possible de désactiver totalement cette fonctionnalité.

Juge

À qui s’appliquent ces règles ?

Les règles s’appliquent à tous les éditeurs de site et d’application mobile en France.

Cette nouvelle réglementation vient restreindre l’utilisation de Google Analytics mais également des outils d’A/B test qui jusqu’alors bénéficiaient d’une exemption de consentement.

Quelles sont les conséquences :

marge

  • À partir d’avril 2021 vous ne pourrez plus déclencher Google Analytics sans le consentement explicite de l’internaute (clic sur le bouton accepter)
  • Vous ne pouvez plus considérer la poursuite de la navigation comme un consentement implicite
  • Vous ne pouvez pas interdir l’accès au contenu sous réserve d’acceptation des cookies (Cookie Wall)
  • Vous ne pouvez A/B tester que les utilisateurs ayant consenti aux A/B test

La conséquence majeure sera surtout une baisse du trafic mesuré par Google Analytics, les dernières études en terme d’acceptation des cookies nous montrent une baisse estimée de 20 à 30% du trafic mesuré par Google analytics.

Comment se mettre en conformité :

homer central

Si vous ne l’avez pas déjà fait il est primordial d’installer une CMP (Consent Management Plateforme), un CMP est plus qu’un simple outil permettant de déployer une bannière cookie mais bien une plateforme permettant de stocker les preuves de consentement utilisateurs pouvant être demandées en cas de contrôle.

Il faut limiter le déploiement de Google Analytics aux seules personnes ayant exprimé leur consentement, nous vous conseillons de mettre en place une deuxième solution non soumise au consentement afin de récolter une donnée exhaustive de vos sources de trafic et ainsi vous permettre de garder une vue globale de la performance de vos leviers d’acquisition.

Quels sont les outils ne nécessitant pas de consentement préalable de l’utilisateur

matomo et At internet

Les outils de mesure d’audience ne nécessitant pas le consentement préalable de l’utilisateurs ne sont pas nombreuses sur le marché, chez meet your data nous en utilisons et vous en proposons 3 :

Nous pouvons évidement transférer votre plan de marquage ainsi que l’historique de vos données Google Analytics sur l’une de ces solutions.

Cela annonce-t-il la fin de Google Analytics ?

end of the world

Non et heureusement, Google Analytics reste un outil formidable et offrant des possibilités inégalées (voir notre article sur la version 4 de Google Analytics). Il vous faudra simplement considérer ce biais d’analyse à toutes vos analyses réalisées sur Google Analytics, la mise en place d’un outil non soumis au consentement en parallèle de Google analytics est vivement conseillée afin d’avoir des données exhaustives sur vos leviers d’acquisition.

Nous espérons une réponse de Google dans les prochains mois afin de clarifier sa position sur la mise en conformité avec les exigences européennes.